Un document à traduire mentionne parfois les statuts d’une société, par exemple :

  • xxx, Inc.
  • xxx Corp
  • xxx, LLC
  • xxx, LLP

Ces abréviations ne doivent pas être traduites, sauf si la société est immatriculée dans le pays de localisation. Pour la France, l’immatriculation s’effectue au registre du commerce et des sociétés, et donne lieu à l’octroi d’un numéro SIREN.

Ainsi, Sony Corp. restera Sony Corp., même si Sony a des filiales immatriculées en France, telles que Sony France SA, ou Sony Music Entertainment France, SAS.

Au Canada, le principe pour les statuts de sociétés étrangères reste le même : on ne traduit pas. Par contre, la particularité bilingue du Canada trouve à s’illustrer dans les noms et statuts des sociétés canadiennes.

Ainsi, si l’on trouve dans un document le nom de la filiale canadienne de Sony, Sony of Canada Ltd, il faudra traduire en français par Sony du Canada Ltée.

Par ailleurs, il arrive qu’une société américaine qui s’installe au Canada doive changer de nom. Un exemple succulent nous est donné avec KFC (Kentucky Fried Chicken), qui devient PFK (Poulet Frit du Kentucky) dans sa version canadienne française. Par contre, Starbucks demeure Starbucks. Il convient de vérifier dans chaque cas la page française du site de la société au Canada.