Le football peut être le sujet le plus intéressant de la carrière d’un traducteur. À condition d’être passionné.

Type de texte

Tout d’abord, notez que les textes de football se déclinent à l’infini : résumés de match, analyses de match, interviews de joueurs et d’entraîneurs, profils de joueurs, entraîneurs et arbitres, longues listes de questions pour un quiz en ligne, présentation de villes ou pays-hôtes accueillant une finale ou un tournoi, règlement d’une compétition, manuel sur le déroulement d’un match en termes de sécurité par exemple, historique d’un club, etc.

Être expert

Selon le type de texte (les interviews de joueurs sont les plus faciles, les analyses tactiques plus corsées), il m’est par exemple possible de traduire jusqu’à 1 000 mots par heure, un chiffre inimaginable pour moi dans d’autres domaines.

Comme partout, dans le monde de la rédaction de textes de football, il y a des rédacteurs qui, malheureusement, font des erreurs d’inattention. Les textes de football sont souvent truffés d’erreurs et un traducteur spécialisé pourra les reconnaître facilement et les corriger dans le texte cible. Si, par exemple, il est indiqué qu’Ivan Klasnić a fait le bonheur de Wolfsburg en Allemagne, il faut être suffisamment expert pour savoir qu’il n’a jamais joué pour ce club, mais qu’il était au Werder Bremen.

Il m’est également arrivé de relire un texte où le traducteur avait écrit « La Serviette de Genève » au lieu de « Le Servette de Genève ».

Ou encore un questionnaire pour un jeu sur un site Internet dont la réponse à une question était fausse en anglais. J’ai dû prévenir le client.

Mais aussi les noms mal épelés, comme Christiano Ronaldo (au lieu de Cristiano, un classique), Thierry Henri (au lieu de Henry), Athletico Madrid (au lieu d’Atlético Madrid), Atlético Bilbao (au lieu d’Athletic – Bilbao utilise justement le terme anglais pour montrer ses origines anglaises et son autonomie de l’Espagne), etc.

Mais comme on ne peut pas tout savoir, il faut également connaître les sites de confiance.

Les sites spécialisés

Bien entendu, les sites les plus réputés sont ceux de l’UEFA (fr.uefa.com) et de la FIFA (fr.fifa.com). Les statistiques sont officielles donc pas de place à l’erreur. Ils vous permettent par exemple de remonter loin et de consulter les résultats de matches depuis le début d’une compétition officielle.

Un autre site intéressant est http://soccernet.espn.go.com/ qui fournit des statistiques à foison. Il vous suffit par exemple de taper sur Google « Ivan Klasnić + ESPN + Soccernet » pour obtenir sa fiche et tous les chiffres de sa carrière en un clin d’œil ou des stats plus précises sous la section « Gamelog ». Un véritable bijou de statistiques.

Les délais

Selon le type de textes que vous recevez, vous pouvez avoir des délais plus ou moins courts. Évidemment, les articles de football sont la plupart du temps des articles d’actualité. Et l’actualité n’attend pas. Il faut donc pouvoir les traduire :

sur le coup : un match vient de se terminer, le résumé est traduit et mis en ligne dans les minutes qui suivent le coup de sifflet (s’il n’est pas rédigé directement en français) ;

sur le coup : les entraîneurs viennent de réagir à une défaite, une victoire, un nul, la pluie, le beau temps et des blessures et vous devez mettre la traduction (ou le doublage dans le cas d’UEFA.com, ou les sous-titres dans le cas de FIFA.com) sur le site dans l’heure qui suit ;

sur le coup : la compétition débute la semaine prochaine mais les organisateurs avaient besoin de la brochure informative sur les transports pour les supporteurs avant-hier pour l’imprimer hier.

Les internautes ne vont pas attendre des heures pour avoir la traduction d’un résumé de match qui peut se trouver sur 40 autres sites de football, il faut donc pouvoir réagir ultra-rapidement.

Traducteur… mais pas seulement

Mais de plus en plus, la vidéo vient remplacer les textes écrits. Il est donc important de pouvoir ajouter une corde à son arc : le doublage. Si vous avez la chance de travailler avec une agence qui s’occupe d’insérer le doublage dans la vidéo, un micro professionnel et un logiciel suffisent, ainsi qu’un bureau silencieux.

Dans tous les cas, la traduction de textes de foot est intéressante au possible et permet de rester au fait de l’actualité footballistique. Pour moi, c’est un moyen d’allier travail et passion.