Les listes à puces se retrouvent souvent en traduction professionnelle. Comme elles suivent des règles différentes en anglais et en français, il faut donc faire attention. La règle suivante est celle mentionnée dans le Lexique des règles typographiques en usage a l’imprimerie nationale et la majorité des guides de style.

Il y a trois types de listes à puces (bulleted lists) en français :
• Si les éléments sont des phrases complètes, chacun commence par une lettre majuscule et termine par un point.
• Si l’ensemble de éléments forme une phrase, chacun commence par une minuscule et se termine par un point-virgule, sauf le dernier qui prend un point (pour les sous-listes de ce type, chaque élément prend une virgule et le dernier un point-virgule).
• Dans les autres cas, les éléments commencent par une minuscule et n’ont pas de ponctuation finale.

Dans cet exemple :
• Chaque élément est une phrase complète.
• Chaque élément commence par une majuscule.
• Chaque élément se termine par un point.

Dans cet exemple, chaque élément :
• commence par une minuscule ;
• se termine par un point-virgule, sauf le dernier ;
• représente une partie d’une phrase.

Dans cet exemple, chaque élément :
• commence par une minuscule ;
• se termine par :
– soit une virgule,
– soit un point-virgule,
– soit un point ;
• représente une partie d’une phrase.

Dans cet exemple, les éléments sont indépendants :
– Un pou
– Deux puces
– Trois phrases