D’après le Lexique des règles typographiques en usage a l’imprimerie nationale et bien d’autres sources, les adjectifs ordinaux ont délaissé leur orthographe « 2ème, 3ème » au profit de l’orthographe plus moderne « 2e, 3e ».

Les variantes de « premier » font exception, on les abrège en 1er, 1ers, 1re et 1res.

  • Le 1er novembre 2006
  • La 1re cérémonie

Quant à « second », il ne s’emploie que lorsqu’il est le dernier, et doit laisser la place à « deuxième » lorsqu’il y a un troisième. Donc pour l’instant, et espérons que cela dure, on parle de la Seconde Guerre mondiale et non de la Deuxième Guerre mondiale.

À noter, on garde les adjectifs ordinaux en toutes lettres (« au long » dit-on au Canada) dans les textes plus soutenus.