L’adjectif « éponyme » est souvent utilisé à contresens. En effet, il signifie « qui a donné son nom à » et non « qui a reçu son nom de » ou « qui a le même nom que ».

Donc par exemple, lorsque le titre d’un album reprend celui d’une chanson (la « title track »), on doit parler de :

  • la chanson éponyme [de l’album]

et non de

  • l’album éponyme [de la chanson]

De même, si le titre d’un album est le nom de l’artiste (un « self-titled album »), on doit parler de :

  • l’artiste éponyme [de l’album]

et non de

  • l’album éponyme [de l’artiste]

Cependant, une recherche Google du terme « album éponyme » sur des sites français donne plus de 100 000 réponses, contre environ 300 pour « artiste éponyme ». Il est donc clair que l’usage est là pour rester.

Personnellement, j’aimerais bien dire « artiste éponyme » et « album éponymé », mais on serait là en plein néologisme.