Pour une raison ou une autre, certains traducteurs confondent les termes « davantage » (plus de) et « d’avantage » (du nom avantage), qui n’a aucun rapport. On écrit :

  • Il n’y a pas d’avantage à courir vite.
  • Il nous en faut davantage.

Cela me fait toujours penser aux excellentes paroles de la chanson Framboise ! de Boby Lapointe en 1960 :

Elle s’appelait Françoise,
Mais on l’appelait Framboise !
[…] Elle avait peu d’avantages.
Pour en avoir davantage,
Elle s’en fit rajouter
À l’institut de beauté.
[…] On peut, dans le Maine-et-Loire,
S’offrir de beaux seins en poire…
Y a un institut d’Angers
Qui opère sans danger
[…] « Davantage d’avantages,
Avantagent davantage »
Lui dis-je, quand elle revint
Avec ses seins angevins.
[…]