Il est de bon usage de préférer en revanche à par contre.

Cependant, l’Académie française nous dit que l’expression par contre a été utilisée par nombre de grands auteurs français et ne peut donc être considérée comme fautive.

En traduction, on a tendance à suivre l’usage, donc autant que possible, préférons en revanche et oublions par contre !