Dans Va-t’en, va-t-en guerre !

  • Le premier t est la forme élidée du pronom te, c’est pourquoi on utilise l’apostrophe de l’élision.
  • Le second t est seulement une forme euphonique (qui facilite la transition entre deux sons consécutifs), et il s’écrit donc entre traits d’union.

De même on écrit (ou on s’écrie !) Y a-t-il du rab ? et non Y-a-t’il du rab ?

Remarque : on écrit va-t’en plutôt que vas-t’en car les verbes du premier groupe et le verbe aller ne prennent pas de s à l’impératif à la seconde personne du singulier, sauf avant en ou y, donc c’est pour cela qu’on écrit vas-y. Ouf, allons-y !