Le terme earnings constitue un piège pour de nombreux traducteurs.

En effet, lorsqu’il s’applique à une personne, il désigne son revenu, sa rémunération.

Lorsqu’il s’applique à une entreprise, il désigne son bénéfice, son profit. D’où le piège pour le traducteur qui s’arrête à la première traduction de son dictionnaire (revenu), car dans le cas d’une entreprise, le revenu est la totalité de ses recettes, dont il faut soustraire les dépenses pour obtenir le bénéfice (earnings). La confusion est grave en comptabilité !